La langue de bois

Mesdames, messieurs, l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l’élaboration d’un programme plus humain, plus fraternel et plus juste.

La liberté ne tiens qu’à un fil et c’est pourquoi je tiens à vous dire que la prise de conscience de nos dirigeants entraîne une mission somme toute des plus exaltantes pour moi : l’élaboration de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires.

Très chers collègues, vous le savez et je vous le redit que l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus nous assure à toutes et à tous les moyens d’aller dans le sens d’un processus allant vers plus d’égalité.

Les commentaires sont fermés.

27 requêtes. 0,337 secondes.